Demon’s Souls : Les Péchés de Saint Urbain.

Cet article fait partie de mon dossier consacré à Demon’s Souls. Cliquez ici pour accéder à l’introduction et au sommaire.

Permettez-moi de commencer par Saint Urbain… Nommé par ses fidèles Saint Urbain le Pieux, Saint Urbain le Vertueux, le Jovial Saint Urbain. Il est tout pour eux. Voyez l’admiration, voyez l’inspiration qu’il leur donne… Quand il est là, plus rien n’a d’importance. Donnons-lui toutes nos possessions matérielles ! Umbasa. J’en vois déjà sourire, mais j’ai pourtant de quoi étayer mes propos.

Saint Urbain et ses offrandes

Je n’exagère rien, il prend tout. Voyez comme il est richement vêtu. Voyez la richesse de ses offrandes faites à Dieu ! Voyez comme la femme qui le suit, tremblante à la seule mention de son nom, s’empresse de lui donner les bijoux et pierres précieuses de sa famille. Voyez comme l’autre suivant lui a sans doute déjà tout donné.

Est-il vraiment si cupide ?

Imaginez Saint Urbain rejoignant le brouillard, ne présumons rien de ses intentions, mais observons ses décisions. Il sait déjà faire des miracles (il a donc récolté des âmes !), il est suivi par quelques fidèles de sa secte. Où aller quand on a rejoint un monde en proie à l’Apocalypse ? À la prison de Latria aider les prisonniers à se repentir avant la fin (3-1) ? Voir le Roi, peut-être, et demander une audience, ou simplement aider les sujets devenus fous (1-1) ? Aider les plus pauvres et les laissés-pour-compte à faire face à leur sort, ou à mourir dans la dignité (5-1) ?

Mais alors, qu’est-ce qu’il fout là ? Bénit-il les squelettes ? Il n’est quand même pas venu prêcher la bonne parole dans l’unique lieu où pas un humain n’a, apparemment, survécu ?

Mais Saint Urbain n’est pas idiot, il a simplement choisi de profiter de l’agitation pour piller les tombeaux ;) .

Imaginez un instant l’Abbé Pierre cheminant vers Hiroshima, le 9 août 1945… pour chouraver téléviseurs, autoradios, bijoux et dents en or.

Qu’advient-il donc de notre bon Saint Urbain ? Nous le voyons s’avancer profondément dans ce Royaume perdu, où pas un être ne respire… hormis quelques pilleurs. Qu’observons-nous alors ?

Il ne libérera pas Blige, le pilleur de tombeaux. Saint Urbain le Fouineur a-t-il manqué son cachot ? Ou a-t-il délibérément omis de libérer un probable concurrent ?

Il suivra en revanche avidement Pat la Hyène, qui l’attire de la même manière qu’il vous a attiré :

« You see that pit? It’s filled with treasure, but, er I can’t get to it myself. Go on, have a look! It’s more riches than I’ve ever dreamed of! ».
(traduction rapide : suis-moi et tu deviendras riche)

Ainsi vous voilà averti. Saint Urbain le Sombre dissimule bien des secrets. J’espère avoir mis en lumière l’un d’eux. Sur ce, je vais me faire du thé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


8 + = douze

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>